Les origines du Wing Chun par Ip Man


Vous trouverez ci-dessous le manuscrit écrit par Ip Man 葉問 vers 1965/66, dans lequel le vieux Maître raconte les origines du Wing Chun 詠春. Ce manuscrit, à l’état de brouillon, devait être la préface du projet de création de la « Ving Tsun Tong Fellowship Association ». Cependant, cette organisation n’a jamais vu le jour. A la place, d’autres organisations ont été créées comme la « Ving Tsun Athletic Association » (le 24 août 1967) ou encore l’ « International Wing Tsun Association » (le 24 juillet 1973).

Le manuscrit de Ip Man a pour titre 擬組織詠春堂聯誼會小啟, qui signifie « Brouillon de la préface pour l’organisation de la Ving Tsun Tong Fellowship Association ». Ce document a été retrouvé dans les affaires personnelles de Ip Man après son décès.

 

Ci dessous, je vous présente le manuscrit de Ip Man issu du site de la Ving Tsun Athletic Association, suivi de ce même texte en caractères chinois (pour les puristes, car la calligraphie du vieux Maître n’est pas facile à lire 😉 ) , ainsi que de la traduction du texte en français [1]. Je ne ferai aucunes analyses sur ce manuscrit car j’y reviendrai régulièrement dans de prochains articles.

 

Les origines du Wing Chun par Ip Man

Les origines du Wing Chun par Ip Man [2]. Source : www.vingtsun.org.hk
擬組織詠春堂聯誼會小啟

先祖師嚴詠春氏,原籍廣東,少而聰穎,行動矯捷,磊落有丈夫氣。自幼由父母作主,許字福建鹽商梁博儔。未幾,母歿。父嚴二因事被誣,幾陷於獄,因是遠徙川滇邊區,居于大涼山下,以賣豆腐為活,此清代康熙年間事也。

其時河南省嵩山少林派,武風甚盛;招清廷忌,派兵圍捕,攻而不下。適有新科狀元陳文維者,邀寵獻議,設法勾通寺僧馬寧兒等,四處縱火,裏應外合,少林寺被燬,僧徒四散。由是五枚法師與至善禪師、白眉禪師、馮道德、苗顯等五人亦分途出走。而五枚止于大涼山(又名棲霞山)白鶴觀。每自下山如市;因與嚴二父女貿易,漸且稔熟。

時先祖師年已及笄,有當地土霸某,涎其姿色,恃勢迫婚。父女二人日有憂色,為五枚法師廉悉緣由,因憐其遇,許以傳技保身,紿該土霸俟解除梁氏婚約後始于歸。由是即隨五枚返山,日夕勤修苦練。技成,乃約土霸比武,卒將土霸擊倒。自此五枚雲遊四方,瀕行殷殷誡以嚴守宗風,待婚後發揚武術,同佐反清復明大業。綜合過去事跡,知詠春拳術,實宗於五枚法師也。

先祖既婚,首傳技于夫婿梁博儔,其後梁博儔傳梁蘭桂,梁桂蘭傳黃華寶,乃黃華寶為紅船中人,與梁二娣為伍,恰值至善禪師混跡紅船中為「煲頭」,將絕技六點半棍傳與梁二娣,而黃華寶與二娣以共事紅船之故,因得日夕觀摩,互相傳習,補短截長,混成一體,從而詠春拳中之有六點半棍者,蓋有由也。

迨至梁二娣傳技于佛山名醫梁贊先生,梁贊深得其奧,達於化境,遠近武士慕名來請與較者,輒為所敗,由是聲名藉起,後來梁贊傳於陳華順,而問與師兄吳小魯,吳仲素,陳汝棉,雷汝濟等,師事陳華順迄今已數十年,是則吾儕之於詠春派拳術一脈相承,其來有自,數典不忘乃祖,飲水應念其源。自宜有紀念先祖師孕育之恩,抑亦所以維繫我同門儕輩也。爰擬發起組織詠春堂聯誼會,鳥嚶其鳴矣,求其友聲,想同門師友定有同情也, 我武維揚,胥焉有賴此應。

 

Brouillon de la préface pour l’organisation de la Ving Tsun Hall and Fellowship Association

L’ancêtre fondateur du système Wing Chun 詠春 est une femme nommée Yim Wing Chun 嚴詠春, native du Guangdong 廣東. C’était une jeune femme intelligente, athlétique, droite et franche. Ses parents l’avaient promise à Leung Bok Chau 梁博儔, un marchand de sel de la province du Fujian 福建 (Fukien en cantonais). Peu après ses fiançailles, sa mère décéda.  Son père, Yim Yee 嚴二, a été accusé à tort d’un crime et, plutôt que de risquer la prison, ils se sont enfuis pour finalement s’installer au pied de la Montagne Tai Leung 大涼山, près de la frontière entre les provinces du Sichuan et du Yunnan [3]. Là, ils ont gagné leur vie en vendant du tofu. Tout ceci c’est produit durant le règne de l’Empereur Kangxi 康熙 (1661-1722) de la dynastie Qing 清 (1644-1912).

En ce temps-là, les arts martiaux du monastère de Shaolin 少林 du Mont Song 嵩山, dans la province du Hénan 河南 étaient devenus très réputés et importants. Cela a suscité la crainte du gouvernement Mandchou, qui a envoyé des troupes pour attaquer le monastère, mais sans succès. Cette année-là, un homme appelé Chan Man Wai 陳文維  a été le premier diplômé de l’examen de la fonction publique. Il cherchait les faveurs du gouvernement et suggéra un plan. Il complota avec le moine de Shaolin Ma Ning Yee 馬寧兒 et d’autres. Ceux-ci mirent le feu au monastère tandis que les soldats mandchous l’attaquèrent de l’extérieur. Le monastère de Shaolin a donc été incendié et les moines se sont dispersés. La nonne Ng Mui 五枚, le moine Gee Sin 至善, le moine Pak Mei 白眉, Fung Tao Tak 馮道德 et Miu Hin 苗顯 s’échappèrent et prirent chacun des chemins différents. Ng Mui se réfugia dans le Monastère de la Grue Blanche sur le Mont Tai Leung 大涼山, également appelé Mont Chai Har 大涼山. Progressivement, Ng Mui fit la connaissance de Yim Yee et de sa fille Yim Wing Chun, lorsqu’elle descendait de la montagne pour se rendre au marché où ils vendaient leur tofu.

Yim Wing Chun était une jeune femme séduisante. Sa beauté attira l’attention d’un voyou local qui tenta de se marier avec elle par la force. Yim Wing Chun et son père étaient très inquiets. Ng Mui apprit cela et eut pitié de Yim Wing Chun, elle lui promit de lui enseigner ses techniques de combat pour qu’elle puisse se protéger. Si elle pouvait vaincre le voyou, elle pourrait alors épouser Leung Bok Chau son fiancé. Yim Wing Tsun suivit Ng Mui dans la montagne et commença à apprendre les techniques martiales nuits et jours, afin d’arriver à une parfaite maîtrise. Une fois son entraînement terminé, elle défia le voyou et le vainquit. Par la suite, Ng Mui a voyagé à travers toute la Chine. Avant de partir, elle demanda à Yim Wing Chun d’honorer rigoureusement la tradition des arts martiaux et de développer ses compétences pour renverser le gouvernement Mandchou et restaurer la dynastie Ming [4]. C’est ainsi que le système Wing Chun 詠春 a été transmis par la nonne Ng Mui.

Une fois mariée, Yim Wing Chun transmit son savoir à son mari Leung Bok Chau 梁博儔. Puis, Leung Bok Chau transmit le système à Leung Lan Kwai 梁蘭桂. Leung Lan Kwai l’a transmis à son tour à Wong Wah Bo 黃華寶. Wong Wah Bo était un membre de l’Opéra de la Jonque Rouge 紅船, tout comme Leung Yee Tai 梁二娣. En ce temps là, le moine Gee Sin qui s’était enfui de Shaolin, se cachait comme cuisinier sur l’Opéra de la Jonque Rouge. Gee Sin enseigna ses techniques « des 6 points et demi du bâton long » 六點半棍 à Leung Yee Tai [5]. Wong Wah Bo et Leung Yee Tai ont travaillé ensemble sur l’Opéra de la Jonque Rouge. Ils ont comparé et amélioré leurs techniques, et ainsi les techniques des « 6 points et demi du bâton long » ont été incorporées au système Wing Chun.

Leung Yee Tai a ensuite transmis le système à Leung Jan 梁贊, un célèbre médecin de Foshan 佛山. Leung Jan saisit les plus profonds secrets du Wing Chun et atteint le plus haut niveau de compétences. Plusieurs combattants connaissant sa réputation sont venus le provoquer, mais tous ont été vaincus. Grâce à cela, Leung Jan devint davantage célèbre. Par la suite, Leung Jan transmit son savoir à Chan Wah Shun 陳華順 . J’ai moi même reçu l’enseignement de mon maître [6] Chan Wah Shun, ainsi que mes frères aînés [6] tel que Ng Siu Lo 吳小魯, Ng Chung So 吳仲素, Chan Yu Min 陳汝棉, Lui Yu Jai 雷汝濟 et d’autres, il y a plusieurs décennies. Le Wing Chun nous a ainsi été transmis et nous sommes éternellement reconnaissants envers nos ancêtres et nos professeurs. Un proverbe chinois dit : « Lorsque l’on boit l’eau, il faut être reconnaissant à sa source ». Par conséquent, nous nous souviendrons et apprécierons toujours nos racines, et ce sentiment partagé doit toujours maintenir nos frères d’armes proches les uns des autres. C’est pourquoi, j’organise la « Ving Tsun Tong Fellowship Association » 詠春堂聯誼會 et j’espère que tous les membres de mon clan me soutiendront dans cette entreprise. Ceci est très important pour la promotion de notre art martial.


Notes

[1] La traduction en français a été faite à partir des versions anglaises du site de la VTAA et du livre de Leung Ting, Roots and Branches of Wing Tsun, p32-35, ainsi que de la version chinoise.

[2] Le manuscrit de Ip Man se lit de manière traditionnelle comme dans le temps de la Chine ancienne, c’est à dire de haut en bas et de la droite vers la gauche.

[3] Ip Man utilise les caractères 川滇 comme abréviation pour désigner les régions du Sichuan 四川 et du Yunnan 雲南.

[4] « Renverser les Qing et restaurer les Ming », en chinois Fan Qing Fu Ming 反清復明. J’ai évoqué cette doctrine dans l’article consacré à la société secrète Tiandihui.

[5] La technique du maniement du bâton long dans le Wing Chun 詠春 est appelé Luk Dim Bun Kwan 六點半棍, les 6 points et demi du bâton long.

[6] Ip Man utilise ici les caractères 師事 pour désigner son maître Chan Wah Shun. On peut noter que le caractère 師, si, est le caractère utilisé dans le mot sifu, que ce soit écrit 師傅 ou écrit 師父. Il utilise les caractères 師兄 pour désigner ses « frères aînés », sihing, comme le veut la tradition dans les arts martiaux chinois. Je reviendrai sur ces termes de manière plus approfondie dans un prochain article.


 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *